L'envers d'une histoire

// L'envers d'une histoire

Mila Turajlic // France // 2017
// 104 min // Couleur // HD

Jaquette L'envers d'une histoire

PictureToronto International Film Festival | PREMIÈRE MONDIALE | Septembre 2017

 

« Si je suis vraiment une combattante de la liberté, la liberté que j'ai gagnée est le pire échec de ma vie » - Srbijanka Turajlić

Synopsis

Une porte restée fermée pendant plus de 70 ans dans l'appartement d'une famille de Belgrade devient le point de départ d’une formidable chronique familiale, politique et historique. La famille est celle de la réalisatrice, incarnée par sa mère, la charismatique Srbijanka Turajlić, ancienne professeure universitaire et importante figure de l'opposition au régime des années 1990. Grâce aux conversations des deux femmes, à la fois profondes et drôles, on parcourt l'histoire mouvementée d'un pays, ses bouleversements et ses changements politiques. Il est souvent question d'engagement citoyen et des responsabilités portées par chaque génération - celles des protagonistes mais aussi celles des spectateurs. Grâce à la générosité du récit, on plonge dans une passionnante fresque dans laquelle la réalisatrice, telle une habile couturière cinématographique, arrive à assembler le personnel et le politique, et par ricochet, la petite et la grande histoire. Dans ce voyage à travers les époques et les idéaux, cette porte fermée se révèle être un magnifique prétexte pour explorer cette aventure humaine.

 

 

Notes de l'auteur

Je suis née en 1979, j’avais 1 an quand Tito est mort et 11 ans quand Milosevic est arrivé au pouvoir, 12 ans quand la guerre en ex-Yougoslavie a commencé, 16 quand elle a terminé, 20 ans quand l'OTAN nous a bombardés, 21 quand nous nous sommes finalement débarrassés de Milosevic, 24 lorsque notre Premier Ministre a été assassiné, et aujourd'hui, à l'âge mûr de 37 ans, je veux parler de mon pays, d'un point de vue très personnel, et d'un point de départ très précis - l'endroit où je vis.

Pourquoi à partir de là ? Parce que j'ai eu le privilège de grandir en observant la Serbie à travers les croyances et les actions d'une femme qui pensait qu'il était de sa responsabilité de faire entendre ce qui se passait ici. Parce que ma mère et moi avons toujours partagé ce langage de la politique - elle était une leader étudiante en 1968, tout comme moi dans les années 90. Parce que ma maison familiale était le lieu de rassemblement pour des discussions intellectuelles, des réunions militantes, et souvent juste un refuge contre la folie qui se déroulait à l'extérieur. Parce que cette maison est au centre de Belgrade et de ce qui se passe en Serbie aujourd'hui. Parce que plus je regarde les portes verrouillées de notre salon auxquelles j'ai été confrontée toute ma vie, plus je me rends compte à quel point la Serbie peut être comprise en parlant d'espaces divisés. Entre ceux qui cherchent à réécrire le passé et ceux qui tentent de le reconnaître. Et une façon de comprendre la vie de ma mère et ses tentatives pour combler ce fossé.

A mesure que je grandissais, je sentais que l'impulsion personnelle d'agir s'inspirait moins des nobles idéaux de liberté, de justice et d'égalité, et plus des petites choses que nous chérissons personnellement - nous agissons pour protéger le tissu de notre vie, la famille qui se réunit la veille de Noël, les voisins avec lesquels nous avons grandi, les arbres devant notre maison, les racines qui nous unissent.

En tant que public, nous avons généralement un accès externe aux histoires de lutte politique. L'activisme se déroule dans les espaces publics, et c'est une expérience de groupe que les manifestations dans la rue et les discours inspirants. Ayant grandi en tant que fille d'une activiste politique notoire et professeure, j'avais besoin de faire un film de cette expérience, mais je voulais le construire autour d'un dialogue privé. Pour aller au cœur de l'activisme civique, de l'engagement en tant qu'acte intime, des considérations personnelles propres à chacun quant à nos choix de vie.

- Mila Turajlić

DOSSIER DE PRESSE

Récompenses

  • IDFA Award for Best Feature-Length Documentary 2017
  • Objectif d’or Winner of International Competition MILLENIUM FILM FESTIVAL 2018
  • Fipresci Jury Award ZAGREBDOX 2018
  • HT Audience Award ZAGREBDOX 2018
  • Golden Stamp for Best Film in Regional Competition ZAGREBDOX 2018
  • Special Jury Mention SEEfest LA
  • Best Cinematography in a Documentary Film SEEfest LA
  • Best Serbian Documentary 2017 FIPRESCI Serbia
  • One World Romania 11 Award
    International Human Rights & Documentary Festival One World Romania
  • Special Jury Award SALEM FILM FEST
  • Editing Award SALEM FILM FEST
  • Best Editing Award BELGRADE DOCUMENTARY AND SHORT FILM FESTIVAL
  • Best Sound Design Award BELGRADE DOCUMENTARY AND SHORT FILM FESTIVAL
  • Best Director Award RIVER RUN FILM FESTIVAL
  • Award of the Federal Foreign Office for Cultural Diversity GOEAST - FESTIVAL OF CENTRAL AND EAST EUROPEAN FILM
  • Balkan Florence Bridges Award BALKAN FLORENCE EXPRESS
  • Best Documentary 36º FESTIVAL CINEMATOGRÁFICO INTERNACIONAL DEL URUGUAY
    Human Rights Cinema Competition
  • Special mention if! ISTANBUL INTERNATIONAL INDEPENDENT FILM FESTIVAL Love & Change
  • Special mention FIFDH International Film Festival and Forum on Human Rights
  • Republic Of Turkey, Ministry Of Culture & Tourism Special Prize TRT International Documentary Days

Actualité

Plus de 19 prix internationaux obtenus pour le film de Mila Turajlic depuis l'IDFA 2017, dont l'Objectif d’or au Millenium Film Festival, le Fipresci Jury Award à ZagrebDox, Mention Spéciale du Jury au Salem Film Fest ou encore les Best Editing et Sound Design Awards au Festival Documentaire de Belgrade !

Bravo à Magali Bragard et Séverine Enjolras pour leur film Reprendre l'été récompensé par le prix du meilleur film anthropologique au festival Ethnocineca à Vienne 2018  !

C'est officiel, L'Envers d'une histoire de Mila Turajlic fera sa première mondiale au Toronto International Film Festival en Septembre 2017 !


Blog

De McBride à Joseph Morder
>> Lire le blog

Weekend at the beach...
>> Lire le blog

A l'occasion de la sortie en salles du Journal de David Holzman, Jim McBride revient sur son film réalisé il y a près de 45 ans.
>> Lire le blog