La Nuit et l'Enfant

// La Nuit et l'Enfant

David Yon // France // 2015
// 60 min // Couleur // HD

Jaquette La Nuit et l'Enfant

EN SALLE LE 7 SEPTEMBRE 2016

Le soleil ne se lève plus sur l’Atlas algérien. Après les guerres, sur cette terre où résonne encore l’écho d’une menace, Lamine marche dans la steppe. Un enfant, à la présence rassurante l’accompagne.
 Que fuient-ils ensemble ? Un présent peuplé de mystérieux assaillants ? Les cauchemars du passé ? Cette traversée nocturne au coeur d’une nature majestueuse prend tour à tour les accents fantastiques d’une quête, d’un jeu ou d’un récit initiatique. 

 

RÉALISATEUR

David Yon habite à Marseille. En 2007, il concrétise avec des proches son désir de créer une revue autour du cinéma alliant un site internet, un livre et un dvd : Dérives. Son premier film, Les Oiseaux d’Arabie est sélectionné dans une vingtaine de festivals (FID, Viennale, Rencontres internationales Paris/Berlin/Madrid) et remporte les prix du moyen métrage à Doclisboa 2010, du court métrage aux Ecrans Documentaires 2009 et une Etoile de la Scam 2010. En 2015, il termine La Nuit et l'enfant (Sélection au Festival international du lm de Berlin - Berlinale section Forum 2015 et Prix spécial du jury au Fronteira Festival 2015 (Brésil)). Son travail de réalisateur s’est toujours accompagné d’une volonté de partage, de transmission et d’échange autour du cinéma. Il est enseignant associé à l’Université Grenoble Alpes, anime des ateliers et programme des films dans différents lieux. 

 

En coproduction avec Haut les mains Productions et Vosges TV

Avec le soutient d'Images en mouvement (CNAP), le Doha Film Institute, le CNC et les Régions PACA et Rhône-Alpes

Prix spécial du jury au Fronteira film festival

Sélections :

Festival international du film de Berlin - Berlinale section Forum / Lussas Etats Généraux du documentaire / 'Villes Africaines en mouvement' 56e Biennale internationnale d'Art de Venise à la CA-ASI / War on screen Chalon / Les rencontres cinématographiques de Béjaïa (Algérie) / Corsica.Doc / Les écrans documentaires (Arcueil) / Festival international du film d'Amiens / Les inattendus (Lyon) / Maghreb des films (Paris) / Festival international du cinéma méditéranéen de Tétouan (Maroc) / Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient (Saint-Denis).

 

PRESSE

« La Nuit et l’enfant est une traversée, dont chaque plan est un tableau en clair-obscur, qui n’est pas sans rappeler le cinéma de Tariq Teguia. Nul besoin de faire le récit, il faut se laisser emmener par les fragments, les sensations que procurent ces images en forme de peurs enfouies, ou de rêves toujours présents. Le jeune homme Lamine peut avoir peur, il n’est pas seul : l’enfant, Aness, qui n’a pas connu les traumatismes de la guerre, a l’énergie pour le soutenir…»  - Clarisse Fabre // Le Monde, juillet 2015

« Dans le milieu culturel on tente de résister à la froideur politique, de créer une empathie pour ceux qui fuient, de faire comprendre leur situation, de provoquer une prise de conscience. Mais la bonne volonté ne réussit pas toujours à aboutir à une forme artistique qui nous amène au-delà de notre propre vue des choses. Dans "La nuit et l'enfant", David Yon y parvient à l'aide de moyens à la fois simples et forts, et de décisions artistiques radicales. Radicales parce que la violence qui a provoqué la fuite n'y figure pas.» - Maxi Obexerf // Taz, février 2015

« Voici un film des plus exigeants et poétiques pour notre regard.
Nous y errons entre le visible et l’invisible au milieu des ténèbres.
Éclairés seulement par une torche enflammée ou un éclair d'orage.
Déchirures de lumière.
Annonces de vie ou de mort ? L'atmosphère que capte David Yon nous saisit, physiquement, sensuellement, d'effroi. » - Daisuke Akasaka // New century new cinema, mars 2016

« David Yon use de l'ombre comme d'un outil de précision qui délimite chaque trait, qui sculpte des formes comme l'on peint une âme, avec distance et humilité. Ce parti pris de mise en lumière situe l'enjeu du film : conter, conter pour faire renaître et exorciser la terre de son passé. Sauver le regard perdu de Lamine et rallumer le ciel. » - Mickaël Soyez // Hors champs, août 2015 

 « David Yon a créé une fable atmosphérique et sombre, qui rappelle l’histoire d’un autre petit prince. » - Cécile Tollu-Polonowski // Catalogue de la Berlinale Forum, février 2015

Téléchargements

Dossier de presse
Affiche

Photos HD
Bande annonce (MP4 -1080)Bande annonce (DCP)

En savoir plus: Le journal de bord de David Yon

 


Actualité

Première mondiale à Cinemed le 24 octobre, puis première Internationale à Jihlava le 29 octobre. Nous sommes très heureux pour ce premier long métrage de Maria Kourkouta et Niki Giannari réalisé dans l'énergie et l'urgence. Cinemed et JIDFF

Un grand bravo à David Kremer et à toute son équipe pour Seuls, ensemble, qui remporte un 3ème prix après Traces de Vie et le Festival International de Nancy. Merci au jury présidé par Jean-Paul Rappeneau et composé de Philippe Huet, écrivain, Marie Kremer, comédienne, Henri Labbé, décorateur de cinéma, Rozenn Le Bris, directrice artistique du festival littéraire du Havre, Le Goût des Autres !

Nous félicitons chaleureusement David Yon, réalisateur de La nuit et l'enfant et David Kremer, réalisateur de Seuls, ensemble qui ont reçu chacun à quelques jours d'intervalle le Prix spécial du jury au Festival Fronteira du Brésil pour La nuit et l'enfant et au Festival International de Nancy-Lorraine pour Seuls, ensemble.


Blog

De McBride à Joseph Morder
>> Lire le blog

Weekend at the beach...
>> Lire le blog

A l'occasion de la sortie en salles du Journal de David Holzman, Jim McBride revient sur son film réalisé il y a près de 45 ans.
>> Lire le blog