Court (En instance)

// Court (En instance)

// Inde // 2014
// 116 min // Couleur // 2.39

Jaquette Court (En instance)

Le 11 mai au cinéma

Le corps d’un ouvrier du traitement des eaux de la ville est retrouvé dans une bouche d’égout à Bombay. Narayan Kamble, chanteur folk et contestataire, est alors arrêté en plein concert, accusé d'avoir incité l’homme au suicide par l’une de ses chansons politiques et incendiaires. Un procès se met en place et s'enlise, de plus en plus labyrinthique et absurde. La cour de justice devient la caisse de résonance des tiraillements et des archaïsmes de l'Inde contemporaine.

Note d'intention du réalisateur

Vu tout ce qui a déjà été dit et fait à ce sujet, mon désir d'explorer le système judiciaire indien m'étonne moi-même. Mais quand j’ai assisté à une indescriptible séance au tribunal de première instance dans la banlieue de Bombay, face à la froideur et la légèreté avec laquelle les décisions de vie ou de mort étaient prises, mon imagination s'est vraiment mise en marche. Chaque visage cachait un potentiel de récit : le greffier qui transcrit avec désintérêt ce qui se dit, le pauvre vagabond qui rend des petits service pour quelques pièces, les avocats qui bafouillent d'interminables passages techniques de livres de droit désuets, les accusés qui ont probablement attendu des années avant d’entendre leur numéro de dossier appelé à la barre… Au milieu de tout ce théâtre, transparaissent les espoirs et les peurs des personnes ordinaires, qui s’accrochent à chaque mot qu’ils peuvent comprendre, puisque c’est de leur destin qu’il s’agit.

Même si ce film se déroule au sein de groupes culturels propres à Bombay, il a pour but d’explorer le tissu invisible d’un collectif là où les personnages agissent constamment selon les codes des castes et des classes sociales. Mon défi était de rendre à ces personnes leur dignité et leur humanité, malgré leurs défauts.

 

Réalisateur

Né à Mumbai (Bombay) en 1987, Chaitanya Tamhane est diplômé en littérature anglaise du Collège des Arts de Mithibai. Il a écrit et réalisé un long métrage documentaire, Four step plan (2006), reportant les tendances au plagiat dans le cinéma indien. Sa pièce de théâtre Grey Elephants in Denmark a été un grand succés public et critique. Six Strands (2010), son premier court métrage de fiction a été projeté dans de multiples festivals internationaux comme le festival International du Film de Rotterdam, le Festival International du Film de Clermont-Ferrand, le Festival International du Film d'Edinburgh, Slamdance et beaucoup d'autres. La première de Court (En instance) eut lieu au 71e festival de Venise où il reçut le Lion du Futur, récompense pour le meilleur 'premier film' et le prix Orizzonti du meilleur film. Depuis, le film a gagné 16 prix internationaux dans divers festivals prestigieux. Chaitanya Tamhane a été récemment cité dans la liste du Forbes India comme l'un des 30 jeunes indiens les plus talentueux de sa génération. Court  a représenté l’Inde aux Oscars en 2016

 

Presse

« Court est un chef d’œuvre, une œuvre d’une grande empathie, sublime dans sa construction » - Joshua Oppenheimer

« Documenté et stylé, d’autant plus impitoyable qu’il se refuse l’indignation militante, Court est un grand film sur l’état inquiétant de la liberté d’expression dans la démocratie indienne. » - Le Monde

« Un réalisateur de moins de 30 ans parmi les plus accomplis de sa génération » - Hollywood Reporter

« Il y a de nombreux films de procès, et il y a Court, un premier film impressionnant » - Variety

« Critique dévastatrice du système judiciaire indien […] La rigueur, la patience et la distance de Wiseman, bien que Court soit une fiction » - New York Times

Téléchargements

Dossier de presse
Revue de presse
Affiche
Bande annonce (MP4)
DCP Bande Annonce
Images HD

Stocks

Affiches et DCP : Survivance - guillaume@survivance.net - 0674863895
Film / Film-annonce disponibles sur : Globecast et Indé-CP


Actualité

Première mondiale à Cinemed le 24 octobre, puis première Internationale à Jihlava le 29 octobre. Nous sommes très heureux pour ce premier long métrage de Maria Kourkouta et Niki Giannari réalisé dans l'énergie et l'urgence. Cinemed et JIDFF

Un grand bravo à David Kremer et à toute son équipe pour Seuls, ensemble, qui remporte un 3ème prix après Traces de Vie et le Festival International de Nancy. Merci au jury présidé par Jean-Paul Rappeneau et composé de Philippe Huet, écrivain, Marie Kremer, comédienne, Henri Labbé, décorateur de cinéma, Rozenn Le Bris, directrice artistique du festival littéraire du Havre, Le Goût des Autres !

Nous félicitons chaleureusement David Yon, réalisateur de La nuit et l'enfant et David Kremer, réalisateur de Seuls, ensemble qui ont reçu chacun à quelques jours d'intervalle le Prix spécial du jury au Festival Fronteira du Brésil pour La nuit et l'enfant et au Festival International de Nancy-Lorraine pour Seuls, ensemble.


Blog

De McBride à Joseph Morder
>> Lire le blog

Weekend at the beach...
>> Lire le blog

A l'occasion de la sortie en salles du Journal de David Holzman, Jim McBride revient sur son film réalisé il y a près de 45 ans.
>> Lire le blog